Collections Sonores

Écoutez pour voir

Depuis très jeune Stefan Colomb est fasciné par les sons leurs provenances, ce qu’ils évoquent comme sensations, l’image que l’on peu s’en faire qui stimule l’imagination. Le matériel de prises de sons reste toujours dans le coffre de la voiture pendant les voyages professionnels et privé. Une sorte de détente que de s’assoir pendant des heures, silencieux, pour écouter ce que l’on ne perçois pas habituellement. Se ressourcer, une connexion à l’environnement et même à la découverte. Entre 2009 et 2012 il a donc créé une collection une sorte de bibliothèque plus ou moins atypique.

Je vous conseil l'écoute avec un bon casque et de vous installer tranquille le temps d'un café par exemple, pour profiter de tout les détails sonores et être vous aussi en pleine immersion.

BRAME DU CERF

En 2009 Stefan Colomb se rend en Forêt de Tronçais dans le département de l’Allier (03) pour enregistrer le brame du Cerf. Il aura fallu 3 nuits et 180mn d’enregistrement. Cela représente environ 20h d’écoute. Des nuits plongé dans l’obscurité totale sur un petit perchoir en bois niché à 1,50m du sol, en étant le plus discret, une expérience vertigineuse. Les clichés sont signés © Christophe Rué un photographe nature de talent et d’une grande sensibilité et surtout doté d’une richesse et savoir sur la faune. Découvrez son site exceptionnellement riche en culture du patrimoine naturel de reportage photos en cliquant sur son nom.

LA NUIT EN FORÊT

Pendant les longues heures d’enregistrement du brame du Cerf, nous sommes loin d’imaginer à quel point il y a une vie très active la nuit en forêt. Elle ne se distingue pas forcement à l’oreille nue, mais équipé de bons micros et d’un bon casque, tout prend une autre envergure. Un dialogue bruyant de chouettes dans les hauts feuillages, le sanglier qui viens diner sous un chêne à quelques mètre de mon affût. © Cristophe Rué

AU BORD DE L'OCÉAN

Quelques prises de sons effectuées en Mai 2010 au bord de l’océan, joindre l’utile a l’agréable. Le spectre sonore est large sur la plage, le vent, le roulis des vagues constant, quelques animaux, sur la sables ou dans les airs. Sur cette plage quelques vestige de la deuxième guerre mondiale, ou la marée s’engouffre dans les cavités, les sons n’en sont pas moins captivants.

L'océan, la plage ou l'on reste des heures à écouter le vent, à observer les vagues rien n'est monotone, le spectacle sonore et visuel est fascinant, envoutant tout se répète jamais de la même façon ou l'on est pris d'enivrement hypnotique nous voila rempli de bien-être, d'apaisement...

SUR LA PLAGE

ÉTÉ EN ALLIER

Été 2011 Stefan Colomb poursuis les collectes sonores. Cela commence sous les parcs vichyssois un soir de juin il fait lourd, et orageux, mais le spectacles sonores est splendide, de milliers d’étourneaux perchés dans les platanes du parc des sources sont en plein « dîner » dans un bruit assourdissant, il ne pleut pas ! Les crépitements que l’on entends sont ceux des coquilles de toutes sortes vidées de leur contenus et qu’ils laissent tomber sur le toit métallique des arcades. Puis rendez vous avec une grande danseuse de 132 mètres , avec ses grands bras elle fait de beaux mouvements plantées sur les hauteurs Bourbonnaises.
Précédent
Suivant

LES ABEILLES

Été 2012. La vigne vierge sur le mur d’une maison est assez jolie et donne le sentiment de renfermer une vie cachée. 16h précise tous les jours les abeilles viennent faire leur courses sur le circuit du « Pollen » à toutes allure, leur vole provoque une musique digne des plus grand circuits de Formule1. La encore le spectacle sonore est saisissant. Et si vous vous grattez quelques fois pendant ou après l’écoute c’est que la magie du son a opérée. À la fin un petit bonus de chant de grillons.L’écoute au casque est conseillée.    © Cristophe Rué

FEUX D'ARTIFICES

L’été c’est aussi les grandes fêtes populaires et leurs feux d’artifices, mais l’on connait mal ce métier et leur artistes spécialisés en pyrotechnie. Stefan Colomb en connaît quelques uns et en particuliers l’équipe de MGPF. La aussi il joint l’utile au plaisir puisque lors d’une soirée il installe son matériel de prise de sons au beau milieu du pas de tir et le spectacle est saisissant. Être sous un déluge de lumière et surtout d’explosions sonores puissantes et musicales. Crédit photo: © Céline Duvignere

Je vous invite pour écouter ce moment d'allumer votre systeme son avec caisson de basse si possible, et profitez pleinment de cette immersion sonore puissante surtout la fin le "bouquet final" au sol l'adrénaline est à son max.

LE MANIEMENT DU FEU

Dompter le feu est un art. Impressionné par cette danse envoutante tant par la vue que par le son des Bolas enflammées. La nuit dans les parcs s’entrainent beaucoup d’artistes aux arts du feu, des heures de travail de gestes chorégraphiques à maitriser et à répéter pour que le ces traces lumineuses dans la nuit prennent formes comme les cracheurs que l’on peu engendrent à la fin de la séquence sonore.
crédit photos: © F.Corre
Précédent
Suivant

Infos du projet

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
Collections Sonores

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut